Aujourd’hui, ce n’est pas moi qui prend la parole mais Marvin, qui vit entre Paris et Rouen.
Il nous partage quelques films qui parlent d’homosexualité et qui sont fun à regarder !

J’espère que tu as passé une bonne semaine et un bon weekend je te transmets la liste des séries et ou films traitant sur le thème de l’homosexualité.

Queer as folk (la version US)

Je me suis récemment refait toute les saisons de cette magnifique série gay.
La série propose des personnages à la fois attachants et complexes. Cette série montre qu’être gay ne se résume pas qu’a un modèle standard mais que c’est un spectre assez large et varié.
Ce qui m’a plu est ce que je peux appeler un “heureux accident” c’est grâce au fait que je sois tombé dessus par hasard sur YouTube que j’ai eu le déclic sur ma propre homosexualité.
Mes persos préférés dans cette série :

Justin Taylor (adolescent gay qui assume pleinement qu’il est, il est rebelle, intrépide, débonnaire et à la fois sensible, gentil et bienveillant et en plus il est très mignon !!)
Brian Kinney (c’est l’anti-héros de la série, le Don Juan, le croqueur d’hommes.Il est une âme rebelle et torturée au cœur d’or sous ses airs de connard arrogant et sans vergogne)

Emmett Honeycutt (C’est le mec efféminé de la bande, ce qui m’a plu sur ce perso c’est qu’il soit bien plus que seulement le “gay efféminé” il a du caractère, il est courageux, sarcastique, gentil et digne, la plupart du temps il est la voix de la raison dans le groupe.)

Shelter

Le développement de la relation amoureuse entre Zach et Shaun est rafraichissan, une idylle homosexuelle racontée avec simplicité et authenticité.
J’ai aussi aimé que ce film démontre une image positive et valorisante de l’homoparentalité (je te recommande de voir le film pour comprendre où je veux en venir)
J’ai beaucoup aimé les personnages de Zach et Shaun ils forment un beau couple.
Ce film a d’autres messages que l’homosexualité mais cela je te laisse découvrir le film Shelter (date de 2007) est disponible sur YouTube si cela t’intéresse.

Days of our lives

Ce n’est pas une série gay mais elle traite de l’homosexualité avec les personnages de Sonny Kariakis (mon perso préféré) et Will Horton. Les acteurs son Chandler Massey (Will Horton) et Freddie Smith (Sonny Kariakis). Ce qui m’a plu c’est que la série traite ces deux tourtereaux sur un même pied d’égalité que les autres couples (hétéros)

Cette série nous offre des personnages gays bienveillants et complexes qui vivent des péripéties tout au long de la série, bien évidement ils vont rencontrer de l’homophobie mais au-delà de ça ils sont représentés comme des personnes ordinaires, on est bien loin des clichés sur les gays que j’ai souvent rencontré dans des séries ou films que j’ai pu voir.
J’applique également à cette série l’image positive et valorisante qu’elle montre de l’homoparentalité.

Baisers cachés 

C’est l’histoire de Nathan adolescent de 16 ans qui vit avec son père Stéphane qui fera la rencontre de Louis, un camarade de classe dont il tombera amoureux. Lors d’une soirée d’anniversaire à laquelle Nathan va être invité celui-ci est pris en photo à son insu alors qu’il échangeait un baiser en secret avec un garçon, la photo se retrouvera publiée sur Facebook et seul le visage de Nathan est visible sur la photo ce qui conduira son père à découvrir brusquement l’homosexualité de son fils.
J’ai trouvé que le traitement du coming out pour ados dans ce film était intéressant et ce qui m’a plu c’est le personnage de Nathan : un garçon doux, sensible et avec du caractère et au passage l’acteur (Béranger Anceaux) est très mignon le regarder à l’écran est un véritable régal pour mes yeux.
J’ai bien aimé la dynamique relationnelle entre Nathan et son père.

My so called life 

(Angela 15 ans en français) cette série des années 80 traite aussi de l’homosexualité avec le personnage de Rickie Vasquez (mon perso préféré)
Rickie : un style vestimentaire atypique, attachant, mignon et sensible. J’ai trouvé son histoire très touchante : Rickie Vasquez est un ado homosexuel d’origine mexicaine qui vit chez son oncle, celui-ci le jettera dehors en plein hiver sous la neige lorsqu’il apprendra l’homosexualité de son neveu. Il ira même à déménager sans laisser d’adresse ni de numéro de téléphone afin que Rickie ne puisse pas le retrouver ou le contacter (quel salaupard !!).  

Ce qui est intéressant est la progression de l’histoire : au début de la série la mère d’Angela ne voyait pas d’un bon œil que sa fille fréquente Rickie car elle le trouvait “bizarre” et “anormal” parce qu’il est un peu efféminé, se maquille et met de l’eyeliner. Mais au fil de la série elle apprendra à mieux connaitre ce garçon et remettra ses préjugés en question.  
L’acteur qui interprète Rickie Vasquez (Wilson Cruz) n’est pas seulement gay pour son rôle dans la série, il est homosexuel dans la vraie vie aussi.

Merli

Une série catalo-espagnole qui s’intitule “Merli” (“philo” en français) en bref cette série nous plonge dans le quotidien de Merli Bergeron un homme de 50 ans divorcé de sa femme qui se retrouve expulsé de son domicile et contraint d’aller vivre chez sa mère “temporairement” avec son fils Bruno.
Il se verra proposer un poste professeur de philo dans un lycée où il aura son fils comme élève, Merli se révèlera être un prof atypique, à l’âme rebelle et avec un sacré franc parlé qui suscitera l’admiration de ses élèves pour qu’il aura un impact dans leur vies. L’indignation de certains professeurs plus traditionnels qui ne supportent pas ces méthodes d’enseignement peu orthodoxes.
Merli remet en question les normes sociales de la bienséance et préfère vivre selon ses propres règles.

Ce qui m’a plu dans cette série c’est le personnage principal Merli Bergeron bien qu’il soit hétéro, il est charismatique, intriguant, impertinent, il n’a pas peur de dire ce qu’il pense et vit selon ses propres règles, plutôt cool hein ?.
J’aime bien son fils Bruno Bergeron c’est mon personnage préféré de la série. Ce qui me plaît chez lui c’est un garçon rebelle, avec du caractère, il a un franc parlé comme son père et il est à la fois bienveillant, doux et sensible.
Bien évidement je trouve les autres personnages dans cette série sont très attachants de manière générale

Ce qui est intéressant dans cette c’est le rapport à l’homosexualité le père a toujours su que Bruno est gay et il l’accepte pleinement c’es plutôt Bruno qui a du mal à s’accepter tel qu’il est.

Pour conclure

Ce que j’ai appris sur moi à travers ces diverses références est que désormais je sais enfin où me situer en ce qui concerne la masculinité et la féminité.
Je suis arrivé à la conclusion que je ne corresponds pas à l’image que beaucoup se font sur les gays (le gay ultra efféminé) mais qu’en fait je suis garçon homosexuel d’apparence masculine et ordinaire (non viril) au tempérament doux et sensible.  

Articles du même sujet

En peine ? Comment être heureux ? Mets le doigt sur 8 trucs qui te détruisent #20
Vivre heureux ? Le focus des 5% de Joie versus Chercher le bonheur #019
Amour Gay : Tes Déceptions amoureuses Sont Une Chance Énorme ! #018
Que Faire : Abandonner ou Insister Face À Des Choix Compliqués ? #017

Responses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Oublie les thérapeutes de l’ancien temps,
les youtubeurs bling-bling et les conseils en carton :

Voici ta nouvelle famille LGBT+ en ligne.

Par David Levesque, pour les femmes et les hommes LGBT+/Gay qui désirent vivre une vie riche, épanouissante et libre.